• VOUS ETES ARRIVES LA ...un peu par hasard ?

    Qui sommes-nous ?

    Quelques renseignements

    pour mieux nous connaître.

    (Article écrit le 11-11-2011)

           Je suis un retraité qui vit quatre mois par an au Costa Rica car, la première fois que j’y suis venu (en Février-Mars 2010),  j’y ai rencontré Mayela, ma compagne tica (c’est l’appellation amicale que se donnent les Costaricains*).

    Fleur

     

           Mon troisième séjour au Costa Rica a commencé le 3 Novembre dernier et se finira  le 2 Mars 2012, juste à temps pour préparer les semis du jardin ; d’ici là,  j’aurai passé l’hiver au chaud ! Aujourd’hui, par exemple, on est à Esterillos (sur la côte pacifique, à 25 kms de Jaco) ; il y fait 25° avec une légère brise qui empêche d’avoir trop chaud, au soleil.

     Lapa roja

         

         Trois raisons m’ont conduit à venir voir à quoi ressemblait ce pays : il n’a pas d’armée (ce n’est pas si courant par les temps barbares que nous vivons). Depuis les années soixante, il a transformé peu à peu le quart (12500 km2) de son territoire en parcs nationaux ; à titre de comparaison, en France, on arrive péniblement à …500 km2.

    Arbre dentelle

     

         Enfin, je voulais parler espagnol : et là, j’ai rencontré des gens faciles de contact, chaleureux et fiers de leur pays : ils sauront vous aider à choisir les lieux à visiter en fonction de vos attentes ; laissez-vous guider ! 

    *Oui, je sais, le dicco français dit “Costariciens”, mais les gens, sur le terrain, disent “Costaricains”, alors…

    Photos de Mayela ZAMORA. 

     

     

     

  • Le Guanacaste : 

           Il porte le même nom que la région nord-ouest du Costa Rica ; de forme pyramidale, il est aussi l'arbre-symbole du pays.

     

     Le Llana del bosque : 

          (les flammes de la forêt) une fois par an, il se pare  de belles fleurs rouge-orange (d'où son nom).

     

    Le Guarumo :

     http://www.flickr.com/photos/macaw-frey/2817640313/

         Son tronc presque lisse n'est marqué que par de fins anneaux réguliers ; il porte peu de branches mais ses feuilles sont énormes et font le délice des paresseux.

     

    Le teca :  

           (Teck) bien connu en Europe pour ses qualités de résistance à l'humidité et de bonne finition pour la réalisation de meubles de jardin.

     

    Le siempreverde : 

            (Toujours vert) arbre de forme bien régulière, au feuillage vert brillant que l'on trouve très présent dans la région de Jaco, Quepos (côte Pacifique).

     

    La Ceiba :Ceiba

          La ceiba, arbre omniprésent dans la culture maya, représentait  le lien entre le ciel et la terre (d'après Philtor Estrada). (A ne pas confondre avec le Ceibo, arbre différent) "Son tronc droit et cylindrique me fait penser à une bouteille de Bordeaux", dixit Mayela... très utilisé dans la construction.

     

    Le Caobilla :

         Léger mais résistant, son bois de couleur rouge est facile à travailler et, pour cela, très utilisé par les artisans qui le transforment  en portes, meubles et fenêtres. 

     

    Le Corteza amarilla : 

             Très présent au Guanacaste, il donne dans les premiers mois de l'année des fleurs d'un jaune éblouissant.

     

          Les photos illustrant l'article ont été trouvées à l'aide de Google > Images, en tapant dans la zone "Recherche" : arbre guanacaste, par exemple.

     

       Si les arbres du Costa Rica vous intéressent, vous pouvez aller faire un tour sur le site :

              http://www.elmundoforestal.com

        Le site est en espagnol.


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique